Page en cours de chargement


Texte à méditer :  Quel est celui de vous qui voudrait tirer sur son empereur ?   - Napoléon aux Soldats du 5° à la rencontre de Laffrey
Spécial !
A la Une
L'association

Fermer 01 - Les statuts

Fermer 02 - Adhésion

Fermer 03 - Assemblée générale

Fermer 04 - Bulletin et Lettre d'Information de l’Amicale des Anciens du 5ème RI

Fermer 05 - Contact

Fermer 06 - Décorations

Fermer 07 - La vie de l'amicale

Fermer 08 - Les activités

Fermer 09 - Remerciements

Fermer 10 - Témoignages

In Memoriam

Fermer Batailles et traditons

Fermer Focus sur 1944-1945

Fermer Historique

Fermer Honnneur et respect aux soldats tués au champ d'honneur

Fermer Les Régiments Jumelés du 5

Fermer Les hommes

Fermer Plaquettes

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

news.gifActualités


Le Mot du Président - par Jacques Thépenier - Président le 03/03/2009 @ 21:41

Bien chères amies, bien chers compagnons, fidèles Charbonniers,
 
Ce dernier bulletin de l’an 2008 nous rassemble, pour faire le point, sur cet espace qui se consume au rythme du tourbillon des jours et qui m’apparaît, est-ce une perception personnelle, se précipiter aux portes des saisons, pour mieux nous grignoter. Phénomène, sans doute, très subjectif, selon que nos occupations nous confrontent à des projets et des charges qui nous passionnent et nous animent au sein du conseil de Navarre Sans Peur.
 
Le rappel du passé également par le 90ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 qui signifiait la fin d’un conflit sans précédent dans l’horreur de combats meurtriers et souligner l’abnégation de nos poilus, combattants exemplaires dans l’adversité. Le  « 5 » a écrit des pages de bravoure sur les différents théâtres d’opérations les plus durs où il combattit et reçu, en distinctions collectives, 3 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, et la fourragère verte.
 
Le parcours du régiment, d’août 1914 en novembre 1918, est impressionnant : La liste exhaustive des combats vécus par les charbonniers ne tiendrait pas sur cette page ; Ardennes, Marne, Artois, Verdun (Douaumont et de Vaux) Chemin des Dames, Flandres. Le « 5 » a conquis ses titres de gloire et payé un bien lourd tribut dans ces combats. Nous eûmes en 2007, au cours de notre pèlerinage dans les Ardennes, une vision terrifiante à Craonne, au Chemin des Dames, sur la nature des difficultés de nos anciens pour s’élancer à l’assaut des tranchées allemandes embusquées dans des fortifications inexpugnables.
 
Adolescent, je rencontrais dans ma famille d’anciens poilus survivants, discrets et blessés dans leur corps, marqués à jamais par la nature des épreuves traversées au cours de ces années de deuils. Devant nos regards d’enfants interrogateurs, ils se faisaient discrets et peu diserts comme si les mots ne pouvaient traduire l’indicible; je remarquais que l’émotion tenace était intérieure et ne pouvait ressusciter l'inconcevable. Non, je n’ai jamais gommé ces instants et ces présences fortes d’hommes au courage invincible, qui, au cours des années trente, s’épouvantaient à la perspective d’un nouveau conflit. Hélas, nous avons subi, par la suite le retour des années noires qu’ils convient de ne pas oublier non plus ; le sacrifice du régiment de juin 1940 et la résurrection en 1944-1945 du « » avec le concours des jeunes résistants de la région parisienne et leur engagement volontaire pour poursuivre le combat jusqu’à la victoire au sein de la légendaire 1ère armée française « Rhin & Danube ».
 
Le monde est ainsi fait, que dans sa recherche idéaliste, il faille encore, sur la planète, se garder de tout abandon, car les menaces se précisent pour peu que se relâche l’attention.
 
Gardons la foi dans l’avenir et dans l’homme, qu’il conserve et lègue à la jeunesse le culte du passé pour mieux grandir dans le respect de l’autre et soutenir le message de Paix. Restons vigilants et abordons cette fin d’année avec l’optimisme opiniâtre de conserver nos proches à l’abri de tout déviationnisme et formulons le vœu de nous retrouver, comme chaque fin d’année, toujours présents dans Navarre Sans peur et confirmer le Devoir de Mémoire avec tous les charbonniers fusionnés dans ce qui nous rassemble, c’est à dire le glorieux passé du régiment et l’amitié forgée dans les circonstances tourmentées.
 
Très bonne année 2009 et nos souhaits bien sincères de bonheur et de bonne santé pour vous et vos familles.     
               
Cordialement votre dévoué.              
Jacques Thépenier                
 
En Avant “Navarre Sans Peur” ®

Le Billet du Secrétaire Général - par Michel NIFLE - Secrétaire général le 03/03/2009 @ 21:37

Nostalgie, nostalgie, quand tu nous tiens…. !
 
Selon le proverbe « Tout vient à point, à qui s’est attendre » mon rêve d’enfant, persistant, était de contempler le défilé du 14 juillet à Paris, du haut de la tribune officielle. Il s’est, en partie, réalisé en 2008 !!!
 
A la fin de la seconde guerre mondiale, je découvrais et admirais les troupes qui défilaient fièrement à nouveau, auréolées des lauriers de la Victoire, depuis l’Arc de Triomphe à la Concorde, au rythme des musiques et fanfares militaires.
L’assistance, multitude rassemblée sagement en rangs serrés derrière les barrières de protection, s’étirait, aux bords des trottoirs, telle un long ruban bigarré. Venus très tôt pour s’assurer des bonnes places, certains avaient passé une partie de la nuit dans l’attente de l’événement ; appareillés et outillés de kaléidoscopes et de pliants pour mieux distinguer les troupes, et les blindés, éléments de la 2ème D.B. libératrice de la capitale en août 1944. Les plus téméraires grimpés sur les branches ou accrochés aux lampadaires de la plus belle avenue du Monde, formaient une frondaison chamarrée insolite, que le service d’ordre venait débusquer, mais bien vite reconstruite.
Secretaire_general.jpg
Juché sur les épaules paternelles, les yeux écarquillés, je ne voulais rien perdre du spectacle qui s’offrait à ma vue. Je garde en mémoire les marches militaires entraînantes et, surtout, les passages des troupes et des détachements précédés de leurs musiques ; la garde républicaine à cheval, les saint-cyriens, la légion étrangère, les troupes d’AFN, etc,,,
 
Sans nul doute, le 5ème R.I. et son porte-drapeau sont passé devant mes yeux, sans que j’y prête attention à l’époque ? Comment pouvais-je supposer, à ces moments là, y être incorporé une décennie plus tard, pour un service armé de vingt huit mois.
 
Cependant, bien que dissous depuis 1997, j’ai ressenti comme une frustration l’absence de Navarre au défilé 2008, bien que l’historique du régiment et sa mémoire perdure tant à Beynes, quartier du général Laurier, que sur l’ensemble de Frileuse où les traces des charbonniers sont partout présentes et son souvenir bien entretenu par la commune de Beynes et principalement par le commandant du groupement IV / 1 de Gendarmerie Mobile d’Ile de France.
 
Merci aux responsables de l’amicale Navarre, d’avoir concrétisé ce vœu par cette prérogative ; confortablement installé, au premier rang, de la tribune réservée aux invités du Secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants, je pouvais, de très près, comme dans la chanson ; « voir et complimenter l’armée française » et les délégations internationales impeccables dans leurs démonstrations suivant les règles imposées du protocole de la République.                                                                                                                                                                                                                                 
Michel NIFLE


Hommage National aux Soldats morts aux Champs d'Honneurs - par Jean-Thierry GUILLERÉ-DELANGRE - Secrétaire général adjoint le 26/08/2008 @ 08:16

Bonjour à toutes et à tous,
 
Sur la demande du Cabinet du SEDAC, une délégation de "Navarre" avec son drapeau assistait à l'hommage national rendu aux soldats du 8ème RPIMA, du RMT et du 2ème REP, tués en Afghanistan le 18 août dernier, en l'Hôtel National des Invalides.
 
Si vous n'en avez pas été déjà destinataire, je vous prie de bien vouloir trouver en pièces jointes les 2 interventions prononcées par le PR en cette très triste occasion :
Bien amicalement à toutes et à tous
 
Jean-Thierry GUILLERÉ-DELANGRE
Secrétaire général adjoint
 
--
 
Amicale des Anciens du 5ème R.I.
Navarre Sans peur®
Site web :
http://www.navarre5ri.org
 
--

DébutPrécédent10 pages precédentes [ 31 32 ] SuivantFin

Calendrier
Boutique
Recherche



Webmestre - Infos
^ Haut ^