Page en cours de chargement


Texte à méditer :  Quid regimentum ? Navarricum ! Diabolicum !   - Cri de guerre du 5° RI
Spécial !
A la Une
L'association

Fermer 01 - Les statuts

Fermer 02 - Adhésion

Fermer 03 - Assemblée générale

Fermer 04 - Bulletin et Lettre d'Information de l’Amicale des Anciens du 5ème RI

Fermer 05 - Contact

Fermer 06 - Décorations

Fermer 07 - La vie de l'amicale

Fermer 08 - Les activités

Fermer 09 - Remerciements

Fermer 10 - Témoignages

In Memoriam

Fermer Batailles et traditons

Fermer Focus sur 1944-1945

Fermer Historique

Fermer Honnneur et respect aux soldats tués au champ d'honneur

Fermer Les Régiments Jumelés du 5

Fermer Les hommes

Fermer Plaquettes

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Historique - 1939 - 1992

Quittant sa ville de garnison, Courbevoie, le régiment vient se battre glorieusement sur l'Aisne, à Vieux-les Asfelds. Il est cité à l'odre de l'Armée. Il reste, à l'Armistice, l'un des rares régiments à ne pas être dissous. Lors de l'invasion de la zone libre, le régiment sauve son drapeau et se reforme dans la résistance. Reconstitué régiment d'infanterie, il se bat dans les Vosges au sein de la 1ère armée française et s'associe aux opérations de réduction des poches de l'Atlantique. En 1945, le régiment est envoyé en garnison en Allemagne puis en Afrique du Nord en vue d'y maintenir l'ordre.
Depuis 1964, et jusqu'à sa dissolution, le 5e a tenu garnison au camp de Frileuse, à Beynes.

1938

1938_section1.jpg

1938- Photo transmise par le caporal DASSAUD Pierre, 1ère section Croix de guerre
à l'ordre de la brigade avec 1 étoile de bronze; à l'extrémité droite
Dernier rang au centre; le sergent Bonnet Paul « Mort pour la France »

1939


Le régiment est cité à l'Ordre de l'Armée
« Maintenant les traditions du Régiment de Navarre et digne de son long passé de gloire, le 5ème Régiment d'Infanterie, commandé par le colonel BERGER, a défendu jusqu'au sacrifice, pendant les 9 et 10 juin 1940, la position qui lui était confiée sur l'Aisne, contre un ennemi très supérieur en forces et en matériel. Ayant reçu l'ordre de se replier, a opposé une vigoureuse résistance sur les lignes successives qu'il a été chargé de tenir du 11 au 15 juin, en combattant jusqu'à l'extrême limite de ses forces»

1944

LE RENOUVEAU DU 5ème R.I.
La Libération du territoire est engagée ; Paris est LIBÉRÉ : Les résistants sont regroupés à Vincennes, 5ème demi-brigade. Campagnes des Ardennes, des Vosges, Royan, Allemagne ; 1ère Armée Française « Rhin &Danube », lOème D.I. avec les trois régiments traditionnels.

1944_compagnie7.jpg

Neuilly sur Seine - Château de Madrid / décembre 1944 - Bataillon ROGER et cheminots Bat SEMARD - 24/22 - FTP­devenu le 2ème Bat du 5ème R.I. 7ème Cie (Roger Foucault 3ème rang, 4ème à gauche, en béret)
Avant le départ, direction les Ardennes et les Vosges



Campagne du '5' dans la 1ère armée Française (10 ème DI).


campagne de Vosges - Janvier 1945---------------- Liberation de Colmar - Fevrier 1945

Général de Lattre de Tassigny---------------------------------- Liberation de Colmar


Les Radios - -------------------------------------------------------------------------Royan Avril 1945 - 1ere compagnie


Engin 1ère compagnie ---------------------------------------------------Badneuhenacht
Collection Association Navarre

Chenillettes ------------------------------------------------------ en route vers l'Allemagne

 1949


Musique du 5 Niederlandstein --------------------------------------------Colonel Tomasso dit 'nez de cuir'
Collection Association Navarre

1955



Colonel Gaudeul ------------------------------------------------- 4eme compagnie au poste de Khemis au matin d'une opération héliportée
Collection Association Navarre

1960

Le mercredi 8 mai 1968 après une prise d'armes à l'Etoile avec le général de Gaule, où l'Armée de Terre fut représentée par la 2ième compagnie commando du 5ième R.I, le régiment fut mis en état d'alerte dès son retour au camp.
L'Alerte Armada, qui touchait tout le territoire, était lancée. Des incidents graves avaient lieu dans Paris et une grève générale se profilait en France.
Nous passâmes rapidement en alerte à 4 heures, puis à 2 heures. Le régiment fut abondamment approvisionné en munitions par hélicoptères lourds et il accueillit les bérets rouges du 3ème RPIMa et une compagnie de commandos marine rentrant directement d'opérations au Tchad.
Dans la nuit du 29 mai après que le Général de Gaulle se fut rendu à Baden-Baden, en Allemagne, pour y rencontrer le général Massu, les dotations de combat furent distribuées. Notre unité, en tenue de combat, fut mise en alerte à un quart d'heure.
Paras et commandos marine étaient en alerte immédiate.


1992


Mission en Bosnie - poche de Bihac


Date de création : 08/04/2008 @ 17:38
Dernière modification : 08/06/2008 @ 20:34
Catégorie : Historique
Page lue 6275 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Boutique
Recherche



Webmestre - Infos
^ Haut ^